Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘soupe’

Il est des amitiés qui traversent le temps, des amis chers qu’on a perdu de vue pendant des années et qu’on retrouve émerveillé de voir que tout redémarre comme avant. Evidemment, il faut un peu se mettre à jour :
– « Et ton super blog de cuisine, qu’est-ce qu’il devient ?
– « Euh…

Il est des amitiés nouvelles, des rencontres inattendues comme ce garçon qui a plus d’une corde à sa guitare, des conversations qui dérivent largement du sujet de départ :
– « Ah, tu as aussi un blog de cuisine ? Mais celui-là m’intéresse tout autant ! »

Bref, il y a des moments où le destin vous envoie de petits signes comme ça, donc après trois ans de jachère, me revoici donc avec pour reprendre cette version vegan d’une soupe de lentilles égyptienne (adaptée du livre « A Vegan Taste of North Africa » de Linda Majzlik, qui s’est fait une spécialité de proposer des versions vegan des diverses cuisines du monde. Si vous connaissez le nom de la recette d’origine je suis preneur), une de ces recettes ultra-simples pour lesquelles ont est à peu près assuré d’avoir tous les ingrédients sous la main (du moins si comme moi vous avez à cœur d’avoir toujours sous la main un fond d’épicerie sèche).

Soupe de lentilles à l’égyptienne

(proportions pour quatre personnes mais n’hésitez pas à doubler ou tripler si vous avez du monde ou un congélateur)

100 g de lentilles corail (soit 125 ml, 1/2 cup)
1 boîte de tomates de 400g
85 cl de bouillon de légumes
1 gousse d’ail
1 gros oignon
huile d’olive
1/2 cuiller à café de piment d’Espelette (ou paprika + Cayenne)
1 cuiller à soupe de cumin
poivre noir
1 cuiller à soupe de jus de citron
coriandre fraîche (facultatif)

Hacher grossièrement l’oignon, écraser la gousse d’ail.
Faire chauffer l’huile à feu moyen dans la casserole, ajouter le cumin et le piment, mélanger, ajouter l’ail et l’oignon. Faire revenir sans prendre couleur.
Ajouter les tomates, mélanger, poivrer.
Ajouter le bouillon et les lentilles, faire mijoter 25 minutes.

Si vous en avez, ciseler les feuilles de coriandre.
En fin de cuisson ajouter le jus de citron. Mixer.

Servir très chaud saupoudré de feuilles de coriandre hachée. 

Read Full Post »

D’avoir attaqué bille en tête avec une recette de canard qui mérite bien ses quatre heures de préparation (facile et pas contraignante, certes) n’est peut-être pas ce qui rend le mieux compte de mes habitudes culinaires .

Non, le quotidien ici est plutôt fait de plats pas compliqués, relativement rapides et sinon tout à fait végétariens, du moins assez chiches en protéines animales (et ce même si je viens de refaire les joues de bœuf à la fève tonka que je dois à Estérelle,  parce que là, le programme de ce week-end ne se prêtait pas particulièrement à leur consommation : on verra donc si elles sont vraiment encore meilleures réchauffées). Pas mal de préparations indiennes, ça viendra une autre fois, et souvent en guise de dîner de soupes de légumes variées accompagnées d’un bout de bon fromage comme ceux que je trouve sur le petit marché du Parvis Saint-Pierre d’Uccle (et hop, encore un futur article !).

Par exemple, toute simple, rapide et réconfortante, familière sans jamais devenir lassante pour autant, cette

Soupe de carottes au curry

Pour 4 à 6 assiettes (mais n’hésitez pas à doubler la dose et à congeler la moitié)

Ingrédients :
2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
500 g de carottes
1 gousse d’ail
1 oignon moyen (environ 75 g)
1 à 2 cubes de bouillon de légumes  (la quantité est affaire de goût, moi c’est un et demi, enfin trois cubes pour une double dose, vous me suivez ?)
1 cuillerée à café de poudre à curry ou à colombo (rase ou pleine, là encore, c’est selon votre goût, à la maison on n’a pas peur de forcer un peu !)
poivre noir (ou mieux un garam masala fait maison d’après la recette de Mamta’s kitchen – recette et site que je présenterai à une prochaine occasion, mais pas un garam masala du commerce, beaucoup trop douçâtre !)

Éplucher les carottes et les couper en rondelles.
Éplucher l’oignon, le couper en deux puis en demi-rondelles (c’est plus rapide que de l’émincer en quartiers)
Peler la gousse d’ail et l’écraser ou la couper en tranches.
Mettre un litre d’eau à bouillir.
Faire chauffer l’huile dans une casserole.
Faire revenir une minute ail et oignon ensemble.
Ajouter les carottes et le curry, faire suer deux minutes de plus. Ajouter les cubes de bouillon et l’eau bouillante.
Ne pas saler, le bouillon apporte assez de sel comme ça.
Laisser mijoter une vingtaine de minutes.
Mixer.
Rajouter du poivre ou votre garam masala.
Servir bien chaud.

Si on veut, on peut aussi mettre un peu de crème, ne serait-ce que pour l’effet graphique du filet de crème dans l’assiette (mais de même que le vrai amateur prend son café sans sucre et son chocolat noir, le carottolâtre puriste s’en tiendra à la recette de base !) et quelques feuilles de coriandre.

Une variante qui remplace le curry par deux centimètres de gingembre frais coupé en fines rondelles mérite également d’être essayée.

Read Full Post »