Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pomme’

Youpi ! Me voilà reparti pour une semaine de croisière en Bretagne sud ! Même si je ne je ne suis pas un marin hors pair, la voile est une part de moi-même qui ne disparaît pas malgré les longues périodes sans pratique.

Je suis heureux de retrouver la mer, le vent, le rythme des manœuvres, le mouvement du bateau…

Ce mouvement du bateau dont l’effet ne se fait pas attendre sur l’estomac de certains qui resteront, verdâtres et frissonnants, dans le cockpit à scruter l’horizon, seul point de repère un peu fixe. Pour ces moments pénibles, la banane est une alliée précieuse : calorique, facile à assimiler, et au pire, si on doit se précipiter sous le vent, elle a le même goût dans les deux sens…

Fort heureusement je suis insensible à ce désagrément : c’est précisément cette capacité à rester debout dans la cambuse par 45° de gîte qui m’a valu de faire mes tous premiers essais de cuisine. Ma maman n’ayant jamais appris les bases à son garçon de fils aîné, je partais de zéro.

Heureusement tout voilier digne de ce nom comporte une cocotte-minute où faire mijoter des préparations roboratives sans crainte de projections, et le livre de recettes correspondant trouve sa place entre les instructions nautiques et l’almanach du marin breton.

La recette des côtes de porc à la flamande est particulièrement indiquée pour se remettre de ses émotions dès l’arrivée au mouillage : l’épluchage des pommes peut se faire dans le cockpit si le temps le permet, la cuisson relativement brève peut être démarrée en vue de la côte et se déroulera seule et sans souci pendant les manœuvres d’approche. Et bien que le nom de la recette n’évoque guère la Bretagne, elle s’accompagne merveilleusement d’un bon cidre bouché !

Côtes de porc flamande

(en autocuiseur)

Ingrédients pour 6 personnes :
6 côtes de porc
12 tranches fines de lard fumé
2,5 kg de pommes reinettes (ou à défaut granny)
1kg d’oignons
poivre noir

Éplucher les pommes et les oignons, les couper en quartiers. Chauffer l’huile dans la cocotte sur feu vif.
Faire dorer les côtes de porc sur les deux faces.
Couper le feu, retirer et réserver.

Tapisser le fond et les bords de la cocotte avec les tranches de lard disposées en étoile.
Mettre par-dessus pommes et oignons ensemble dans la cocotte.
Saler un peu, poivrer abondamment.
Disposer les côtes de porc sur le dessus.
Fermer la cocotte.

Le moment venu, mettre à cuire à feu vif jusqu’à rotation de la soupape puis baisser le feu et laisser cuire 10 minutes.

Publicités

Read Full Post »

Être irrégulièrement sujet aux insomnies a parfois des avantages.

En général cela se traduit par traînasser sur internet au milieu de la nuit, ce qui n’est pas nécessairement la façon la plus productive de passer son temps.

En revanche, si le réveil survient spontanément vers cinqheures du matin, c’est le moment idéal pour préparer (au rythme ralenti qui est le mien à ce moment) des muffins qui seront juste à point lorsque le reste de la maisonnée viendra prendre le petit déjeuner.

Il y a plein de recettes de cette spécialité d’origine nord-américaine, certaines sucrées, d’autres salées, avec des compositions parfois très variables. Après de nombreuses insomnies nombreux essais, cette recette de muffins à la pomme et à la cannelle est celle qui s’avère à la fois la plus inratable et la plus appréciée.

Muffins à la pomme et à la cannelle

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes
Pour 12 muffins

Se munir de :

moules à muffins ou à darioles
une jatte ou un grand saladier
un bol
une fourchette
une louche
une spatule en caoutchouc
un pinceau à pâtisserie (à défaut, du sopalin enroulé sur une fourchette)
une grille (facultatif)

Ingrédients :

250 g de farine
1 et demie cuillerée à café de levure chimique
1 pincée de sel
1 cuillerée à café de cannelle en poudre
1/4 de cuillerée à café de noix de muscade râpée
125 g de cassonade
1 pomme (ça marche aussi avec une belle poire pas trop mûre)
1 œuf
25 cl de lait
30 g d’huile neutre ou de beurre fondu (et un peu plus pour graisser les moules)

Préchauffer le four à 200°C.

Huiler les moules (le plus simple est de verser un peu d’huile dans une des alvéoles des moules et la répartir avec le pinceau sur le fond et les bords de toutes les autres).

Verser dans le saladier la farine, la levure, le sel, la cannelle et la muscade. Mélanger à la fourchette, ajouter la cassonade et remuer à nouveau pour obtenir un mélange homogène.

Couper la pomme en dés. Mélanger.

Dans un bol, casser l’œuf et le battre. Ajouter le lait et l’huile. Mélanger, verser dans le saladier, mélanger délicatement jusqu’à obtention d’une pâte liquide.

Remplir les moules aux deux-tiers. Enfourner. Cuire 20 minutes.

Sortir du four, démouler immédiatement les muffins et les poser sur une grille (à défaut les empiler en quinconce pour les laisser s’aérer un peu).

Attendre quelques minutes pour que la vapeur se dégage et que les muffins refroidissent (ils sont meilleurs légèrement tièdes ou froids).


Read Full Post »